NOTRE VISION

FEED Community est un dispositif d'intérêt général fondé par Laurent Benveniste dans le but de détecter et d’accompagner les jeunes entreprises françaises qui préparent l’économie de demain.

La démarche s’appuie sur une réflexion menée sur l’évolution du tissu économique et de son lien aux territoires (*) ainsi que sur le rôle devenu majeur des projets d’innovation de rupture (**).

Les projets les plus à potentiel ont fait leur marché de technologies à travers le monde et s’installent sur un territoire donné où l’histoire va s’écrire … ou pas, faute d’environnement favorable et de financement. Ces projets sont de plus en plus stratégiques pour l’économie d’un pays avec le raccourcissement des cycles et le rapprochement de domaines qui hier fonctionnaient en silo.

FEED Community apporte une réponse face à une situation que connaissent tous les pays du monde : après que les fondateurs aient investi et avant que les fonds d’investissement n’interviennent, il existe ce que même en Israël, qualifiée de nation start up, on appelle la « death zone ».
En France le déploiement des projets les plus ambitieux est d’autant plus ardus que le capital-risque a quasiment disparu et que l’investissement privé est faible, et ce particulièrement en direction des projets les plus ambitieux.

(*) Des Idées pour l’emploi, Maxima puis Modernisons notre approche de l’économie et de l’emploi, In Octavo
(**) Contribution à Entrepreneurship a way of life, Intersentia

LE SOUTIEN AUX ENTREPRISES À FORT POTENTIEL

FEED Community accélère en continu jusqu’à neuf projets. Dès qu’une entreprise ne nécessite plus d’accompagnement, une nouvelle peut prendre sa place.

Nous recherchons, dans le cadre de notre accompagnement, à développer des relations de partenariat avec les porteurs de projets fondées sur la bienveillance, l’intégrité et l’exigence.

Dans le cadre d’un contrat avec les entreprises accompagnées, Feed Community a pour action, grâce à des mises en relation qualifiées, de renforcer l’écosystème du projet et de faciliter le financement des projets à travers deux outils :

1- L’avance remboursable pour financer les charges minimum sur une période de trois mois renouvelable une fois. Il s’agit de permettre au dirigeant et l’équipe de lever plus sereinement tout en confortant le projet
2- La prise de participation ajustée à un niveau qui permettre de boucler le financement et de générer un effet levier optimum

Les entreprises présentées lors de la réunion de lancement

Villes Emplois
8*8 est une plateforme technologique innovante basée sur la recommandation entre amis permettant de multiplier les résultats habituels d'un marketing direct.
B’Leader® anti-Hacking développe un procédé innovant pour sécuriser les données sur le web.
SENR
 
Atlanta invente une nouvelle famille de molécules.
CANAILLES DREAM
Canailles Dream a inventé et commercialise une valise multifonction pour bébé.
Site web : www.canaillesdream.com
ECOVELO
Ecovelo Invente le vélo de demain pour s’adapter aux nouveaux usages et à l’économie du partage.
Site web : www.ecovelo.com
GEPS
GEPS Techno a inventé la plate-forme de création d’énergie en mer en utilisant la houle, le courant, le soleil et le vent.
Site web : www.geps-techno.com
APHYSIA
Aphysia a créélancé la la plate-forme santé qui organiser et facilite le suivi de sa santé.
Site web : www.aphysia.com
HELICO
Hélicéo conçoit et réalise des systèmes innovants de drones civils
Site web : www.heliceo.com
NEW3S

LA COMMUNAUTÉ FEED

La communauté FEED est composée de personnes d’origines diverses qui ont en partage le gout de l’entreprise et le respect des hommes dans une perspective de développement durable des territoires.

La communauté s’est constituée à partir de la Presqu’Ile de Guérande. Elle est principalement issue d’une grande région englobant les Pays de Loire et la Bretagne sur un axe allant jusqu’à Paris. Les autres parties de la France sont représentées ainsi que les différentes parties du monde.

Rudy Aernoudt qui a animé une première conférence en novembre 2014 au Pouliguen témoigne du caractère entrepreneurial et ouvert du réseau. Il a été directeur de cabinet successivement en Europe, en Belgique et en régions Wallonne et Flamande, a eu en charge le dossier de l’innovation au sein de l’Union Européenne et a dirigé « One Laptop per Children», le projet caritatif issu du MIT.

Anat Tsour Segal symbolise la nécessité que les femmes soient aussi présentes pour que les dispositifs marchent alors qu’ils sont encore trop nombreux à n’être exclusivement composés que d’hommes. Elle a privatisé un incubateur et levé des moyens importants à la bourse de Tel Aviv et accompagné des entreprises technologiques jusqu’à des fusions au niveau international et au Nasdaq.

Philippe Gauthier Consultant SAP basé à la Baule, réfléchit aux outils de gestion à concevoir pour FEED Community en anticipant son développement.

La communauté constitutive de FEED est composée de 99 personnes engagées. C’est un support pour favoriser le déploiement des entreprises.

Elle permet aussi par son engagement financier sous forme de mécénat de constituer un budget et un fonds d’intervention alimentés par ailleurs par les entreprises mécènes qui versent 0,99 pour mille de leur chiffre d’affaires.

Des entreprises innovantes à fort potentiel, qui ont été soutenues par FEED Community, ont décidé d’accorder, à ce jour et en cumulé, 6% d’actions au nominal. Elles permettront, à terme, d’augmenter les moyens d’action de FEED Community notamment en direction des entreprises soutenues.

AGENDA FEED COMMUNITY

FEED COMMUNITY propose

- chaque année au moins 1 conférence majeure, la prochaine étant prévue en décembre 2016,
- chaque mois, le mardi, une réunion de présentation de projets auprès des membres de la communauté,
- un blog permettant de suivre les évolutions des projets en cours ou en phase de lancement, de mettre en avant les porteurs de projets, d’attirer l’attention de la communauté et aussi des internautes sur la vie de la communauté FEED.

Un espace privatif sécurisé sera mis prochainement à disposition des Mécènes.

 

LAURENT BENVENISTE : LE FONDATEUR

Entrepreneur et économiste, Laurent Benveniste a créé, à 11 ans, avec ses deux frères sa première entreprise de réparation et de vente de vélos à La Jolla, Californie.

Il a cofondé, étudiant, le comité Antigone pour les droits de l’homme qui a mené des actions et communiqué sur les violations des droits de l’homme en Europe de l’Est et Amérique du Sud.

En début de carrière il a formalisé le concept de Plate-Forme d’initiative locale et développé un réseau d’aide technique et financière aux porteurs de projets.

Laurent Benveniste a enseigné depuis le début des années 2000 en Master 2 à l’Université de Paris 1
- La Sorbonne assurant le cours sur les outils du développement économique local puis des conférences sur l’innovation.

Il a, avec Delphine Filloux, créé et animé un Groupe de Veille et d’échange sur l’activité des plus de cinquante ans, introduisant un débat en France sur la nécessité de moderniser la gestion des carrières en s’appuyant notamment sur les expériences finlandaise et britanniques.

Il a valorisé, au niveau mondial, des brevets déposé par son père, Jacques Benveniste, sur un champ qui concerne le lien entre la biologie et la physique.

Les publications de Laurent Benveniste portent sur les facteurs de compétitivité et le décalage entre la représentation de l’économie et le lien entre entreprise et territoire.

Suivre Laurent Benveniste :